MicroBook et Audio Express de chez MOTU

MicroBook et Audio Express de chez MOTU

L’univers de l’interface audio compacte à moins de 400 € est sans doute le marché sur lequel il y a le plus de choix et autant de questionnements et de doutes. Quelque soit votre budget vous en voulez pour votre argent et c’est bien normal. Heureusement, « entrée de gamme » ne veut pas obligatoirement dire « bas de gamme ». En effet, il y a encore des fabricants pour qui l’image de marque est importante. Quand on parle d’interface audio il est avant tout question de qualité de son (les convertisseurs) et ensuite de fonctionnalités (connectique, routage,…). Bien entendu, on garde à l’œil la qualité de fabrication car, tant qu’à être portable, autant être robuste.

Ces derniers mois, MOTU propose 2 nouvelles interfaces pour compléter sa gamme déjà bien étoffée.

MicroBook

Simplicité et efficacité, un peu comme un MacBook pro? Il n’y a pas de hasard, avec « Book » dans le nom et boitier alu, les codes de la marque à la pomme (et ce qu’ils véhiculent comme image) sont omniprésent. Mais heureusement pas sa logique budgétaire.
A moins de 300€ (vu à 280€), le home-studiste nomade a, avec la MicroBook, une bonne base de « travail » sans prise de tête et sans faire l’impasse sur la qualité audio.
La connectique est simple (voir simpliste). Entrées micro et guitare sur jack ¼ » (un adaptateur XLR est fourni) tout comme les entrées lignes bien que ces dernières soit doublées par une entrée en mini-jack stéréo (et donc asymétrique). Une logique également appliquée aux sorties (2 Jack ¼ » + mini-jack stéréo). Ajoutons à cela une sortie digital en S/PDIF.
Notons au passage, que cette interface n’a pas d’alimentation. Tout passe par le bus USB. En deux mots: simple et portable. (voir sur le site de MOTU)

Audio Express

Si la Microbook est, au niveau de la forme et du concept, relativement atypique dans la gamme MOTU, on retrouve la logique et les codes de la marque dans cette interface hybride FireWire / USB2.
Plus complète et volumineuse que la précédente, son prix gonfle approximativement dans les mêmes proportions (+/- 380€) tout en restant très raisonnable pour ce type d’appareil. Deux entrées (micro/line/guitare) sur prises XLR (combo jacks 1/4” ), deux entrées analogique sur Jack ¼ », entrée/sortie S/PDIF,… le tout en face arrière, l’avant étant réservée aux différents réglages.
Et puis il y a ce qui se passe dans l’interface, à savoir ses capacités de routages (8 bus / 4 Mix individuels).
Comme les autres modèles de la marque, ces paramètres sont gérés par l’application CueMix (mac/pc) qu’il convient de bien comprendre et maitriser tant les possibilités de routage et de mixage sont importantes. (voir sur le site de MOTU)

Voilà deux interfaces qui répondent aux besoins d’utilisateurs à priori bien différents.
Vos retours d’expériences sont les bienvenus en commentaire.

Laisser un commentaire