Billets

En 2020 : Lancez-vous !

Cette année 2019 j’ai noté quelques tendances qui pourraient (mais ne devraient pas) freiner celles et ceux qui envisagent de créer du contenu (en podcast ou ailleurs) et de se lancer en 2020.

Tendance à la débauche de moyens

Je vois de temps-en-temps des podcasteurs ou des youtubers (souvent dans les thématiques technologiques)  mettre en avant leurs moyens techniques et humains.: Nouveaux studio, nouvelles caméras, réalisateur, opérateur, directeur photo (si, si), stagiaire, etc….

Moi aussi j’aime bien utiliser du bon matériel et avec l’âge c’est vrai que j’évite de trop bricoler. Mais il faut faire attention à l’image que ça renvoie. Attention aux démonstrations ostentatoires.

Non,  il n’est pas obligatoire d’avoir tout ça pour réaliser un podcast voir même une chaîne Youtube de qualité.  Certain ont démarré outillé d’un simple smartphone. J’aime croire que ce sera encore possible en 2020 et les années à venir.

Cet article en épisode du podcast « Les Technos : Le off » à découvrir ici !

Tendance à la monopolisation

Depuis un an ou deux on vois des structures (des studios) se créer sur le model des médias existant (radio/tv/maison de productions)  avec la promesse pour ceux qui s’y investissent de dégager (un jour ou l’autre) des revenus.

Ces structures communiquent très bien au point que certain suppose que seules ces studios réalisent du contenu sérieux ou digne d’intérêt. Ce sont devenu des référents dans les articles de presse qui évoquent les podcasts. Et c’est ce qui donne d’ailleurs une image réductrice du podcast. Pour rappel, le podcast n’est pas un genre mais bien un moyen !

Et encore une fois non, il n’est pas nécessaire d’être accepter par une de ses structures pour réaliser un podcast… vous pouvez vous lancer sans ça.

Il existe (au moins) 8 (bonnes) raisons de NE PAS faire de podcast. A voir ici !

Tendance à l’exploitation

Ce n’est pas nouveau, dès que quelque chose suscite de l’intérêt on voit débarquer des gens sortis de nulle part se présentant en expert, coach, formateur,… prêt à vous vendre (très chèrement) leur sois-disant savoir. Ne vous laissez pas berner ! Tout ce qu’il y a à savoir pour débuter est déjà disponible gratuitement sur Internet. Il suffit d’un peu chercher. Et si vous vous tournez vers quelqu’un, préférez toujours l’avis de ceux qui ont prouvé leurs compétences par des actes. D’ailleurs si un jour vous réaliser des podcasts et que vous êtes reconnu pour la qualité de ceux-ci, vous pourriez très bien partager votre savoir faire comme consultant dans des entreprises désireuses de créer et diffuser du contenu autour de leur marque. Mais ça n’a évidemment rien à voir avec les charlatans évoqués plus haut.

Par ailleurs on voit aussi apparaître des intermédiaires proposant du référencement ou de l’hébergement spécialisé. Si l’aspect technique ne vous est pas étranger, vous n’avez pas besoin de ce genre de service dans un premier temps. Souvent un simple hébergement mutualisé fera l’affaire pour débuter. Mais il faut admettre que se reposer sur des outils existants peut être d’une certaine aide et vous dégager du temps pour la création de votre contenu. Mais attention de ne pas vous inféoder de façon excessive à un sous-traitant qui a tout intérêt à vous garder sous sa coupe.

Conclusion

Ne vous laissez pas décourager par ceux qui font croire qu’il n’est plus possible de rien faire sans d’importants moyens matériels et humains. C’est faux !

Si vous aviez envie en 2019 de vous lancer… faites-le cette année !

Mes meilleurs voeux vous accompagnent pour 2020 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.